Manger bio ?

Oui, mais pas n’importe quoi !

« L’homme ne pourra jamais cesser de rêver. Le rêve est la nourriture de l’âme comme les aliments sont la nourriture du corps ! »
Paulo Coelho

En effet, la mode est au bio ! Mais attention à la qualité …Les produits en provenance d’autres pays non pas les même normes qu’en France et souvent font l’objet de moins de contrôles.

Attachez vous surtout à manger des produits locaux, de saison et cultivés sans trop de pesticides.

Vous trouverez surement près de chez vous des agriculteurs, petits producteurs qui n’arrivent pas à avoir le label bio car très compliqué à obtenir et pourtant leurs produits sont souvent de très bonne qualité !

En gros, attention au bio à tout prix qui devient un marché juteux pour les grandes surfaces !

Et les huiles ?

Pensez vous que les huiles font grossir ? Qu’elles provoquent le mauvais cholestérol ?
Qu’il ne faut pas en manger ?

Oui, comme vous avant de comprendre le bénéfice qu’elles pouvaient me procurer nutritivement, je n’en mangeais presque pas !

Les huiles à privilégier chaque jour à hauteur de 1 cuillère à soupe 2 fois par jour sont : les huiles de colza et d’olive qui restent les moins onéreuses du marché !

Je vous conseille de consommer également  des huiles de noix, de noisette, de cameline, de coco, de carthame, de lin et de poisson si votre portefeuille vous le permet !

Huile et qualité des aliments

Et qu’en est-il de la conservation ?

la seule que vous pouvez conserver hors du réfrigérateur sera l’huile d’olive qui sera également la seule à pouvoir être chauffée.

Ne jamais cuire une huile de colza ou de lin par exemple car elle deviendrait toxique !

Manger des huiles de première pression à froid de qualité biologique est un véritable trésor pour votre organisme.

Exemple : vous cuisez votre légume à basse température puis vous l’égouttez et à ce moment là seulement, vous rajoutez les huiles de votre choix avec de bonnes herbes fraiches par-dessus. Pas très compliqué et pourtant tellement nutritif…

Les soins de naturopathie peuvent être remboursés par votre mutuelle.

Consultez votre organisme de prévoyance pour plus de détails